Nous sommes le 30/01/2023

Informations utiles à retenir sur le métier de maître d’œuvre

Acteur central de tout projet immobilier, le maître d’œuvre supervise les différentes étapes de la conception et assure la coordination des travaux. La responsabilité de ce professionnel est telle qu’il a besoin de plusieurs qualités et d’une formation solide pour proposer ses services. Voici l’essentiel à retenir sur ce métier aussi utile qu’indispensable !

Compétences et qualités

Superviser un chantier de construction implique des compétences managériales et humaines pour coordonner une équipe sur une longue période. Les maîtres d’œuvre, à l’instar d’aihconcept.com mettent un point d’honneur à respecter les normes, les délais convenus avec les clients et les coûts de construction. Cette approche nécessite de la rigueur et une parfaite connaissance de la législation en vigueur.

Le maître d’œuvre spécialisé dans la construction de maisons individuelles à Toulouse se distingue aussi par son contrôle minutieux tout au long des projets qui lui sont confiés. La transparence de ses prestations s’ajoute à la garantie décennale dont il dispose et assure une collaboration franche avec le maître d’ouvrage.

Au nombre des qualités requises pour devenir un maître d’œuvre, il y a bien évidemment le sens de l’écoute. La réactivité figure aussi en bonne position. Ce professionnel doit tout mettre en œuvre pour créer de la proximité avec ses clients afin d’en faire ses principaux ambassadeurs. Il doit aussi proposer des prestations flexibles pour s’adapter aux besoins de sa clientèle.

Le maître d’œuvre doit être capable d’anticiper les imprévus de nature à perturber le bon déroulement d’un chantier. Son excellente connaissance du domaine du BTP lui permet de s’occuper d’un projet architectural de sa conception jusqu'à sa livraison. En outre, ce professionnel du bâtiment a besoin d’une bonne maîtrise de l’outil informatique, car les logiciels de CAO sont désormais incontournables dans son secteur d’activité.

Études et formations

Il n’y a pas de formations obligatoires pour devenir un maître d’œuvre. Autrement dit, ce métier est accessible sans diplômes si l’aspirant dispose d’une expérience professionnelle suffisante dans le domaine du bâtiment. Il est néanmoins nécessaire d’effectuer certaines études pour exceller dans ce métier. Un BTS d’Économie de la construction, des études dans une école de commerce ou un diplôme obtenu dans une école d’ingénieurs constituent de bons tremplins.

Les artisans et les professionnels du BTP sont généralement consultés pour effectuer des missions de maîtrise d’œuvre s’ils se sont distingués par des compétences en coordination et gestion d’équipes. Les titulaires du baccalauréat peuvent, sans effectuer un cursus universitaire, suivre une formation de maître d’œuvre. Cette dernière s’effectue en alternance ou à distance selon les dispositions de chaque apprenant.

Il est possible de combiner la validation des acquis de l’expérience (VAE) et la maîtrise d’œuvre pour exercer ce métier. Il faut néanmoins avoir au moins un diplôme de niveau trois pour cela. La formation pour exercer ce métier coûte quant à elle environ 2 500 euros par an si l’apprenant choisi un organisme de formation à distance.

Les missions de ce professionnel

Les missions du maître d’œuvre se déclinent en deux catégories : la conception et l’exécution du chantier.

Lors de la phase d’étude, ce professionnel est chargé du diagnostic, de l’esquisse, de la réalisation de l’avant-projet sommaire et de l’avant-projet définitif. Il s’occupe des études d’exécution, des études de projet et de toutes les démarches relatives au permis de construire.

Lors de la phase de travaux, le maître d’œuvre assure une mission d’assistance aux contrats de travaux. Il s’occupe de l’ordonnancement, du pilotage et de la coordination (OPC) du chantier avec des comptes rendus périodiques et régulier au donneur d’ordre. Il assure la direction de l’exécution des contrats de construction et propose son assistance pour les opérations de réception de l’ouvrage.

Les obligations légales

Le maître d’œuvre a l’obligation de sélectionner les intervenants sur le projet qu’il pilote. Il s’agit généralement d’entreprises de plusieurs corps de métiers comme les maçons, les plombiers et les couvreurs. Il s’occupe aussi :

  • de planifier et de surveiller les acteurs du chantier,
  • d’établir un planning et d’en imposer les délais aux intervenants,
  • d’effectuer les choix techniques requis pour assurer la conformité des travaux.

Le Code civil tient ce professionnel pour responsable envers le donneur d’ordre en cas de dommages susceptibles de compromettre la solidité de l’ouvrage. Sa responsabilité est également engagée si les dégâts occasionnés rendent le bâtiment impropre à sa destination.

Le maître d’œuvre est tenu de faire respecter les coûts des travaux aux constructeurs en fonction du cahier des charges. Il peut assister le maître d’ouvrage pour une mission partielle (phase d’étude) ou pour une mission complète (jusqu’à la réception du chantier).

Les débouchés du maître d’œuvre

Le professionnel de la supervision des chantiers peut travailler dans le secteur privé en travaillant au sein d’une entreprise de travaux publics. Il a la possibilité de proposer ses services à travers un cabinet d’architecture ou de devenir un maître d’œuvre pour le secteur public. La plupart des spécialistes de ce domaine optent toutefois pour le secteur privé.

Le maître d’œuvre peut proposer ses services en tant que chef de chantier, conducteur de travaux, gestionnaire des sous-traitants ou économiste de la construction. Il peut orienter sa carrière vers le métier de dessinateur projeteur, de chargé d’affaires, d’urbaniste, de métreur ou de géomètre.

La majorité des maîtres d’œuvre commencent leur carrière dans un cabinet ou une entreprise spécialisée dans le bâtiment. Ils poursuivent ensuite leurs objectifs en créant leur propre entreprise ou en s’associant à d’autres professionnels pour mettre en commun leurs spécialités et leurs compétences.

Les possibilités sont donc infinies et les choix de carrière dépendent de la vision de chaque professionnel !

Le salaire du maître d’œuvre

La rémunération d’un maître d’œuvre dépend principalement de son expérience. En début de carrière, il perçoit environ 26?000 €, soit 2 200 € par mois. Il peut ensuite prétendre à un salaire de 25?000 € avec 3 ans d’expérience, 28?600 € avec 5 ans d’expérience et 35?000 € avec 10 ans d’expérience.

L’aide maître d’œuvre n’est pas en reste puisqu’il perçoit entre 1 800 et 2 000 € brut par mois. La rémunération dans ce domaine est fonction du lieu d’exercice. Les professionnels basés en province gagnent généralement 10 % de moins que les spécialistes du bâtiment situé en Île-de-France.

Qui sommes-nous ?
Blog dédié à l'actualité de l'immobilier - Blog Habitat - Blog dédié à l'aménagement d'intérieur - Blog sur l'investissement immo - Blog digital & Immo - Blog dédié aux bons plans du web - Guide des livres sur l'immobilier Maitre Immobilier
Réalisation : Pep's Multimedia
le-logis-immobilier.fr
Blog immobilier & Habitat